Les cigognes sont immortelles

Par 14 avril 2020 à 10:44

A travers le regard de Michel, 11 ans, alter ego de l’auteur, on va suivre trois jours qui ont changé la face du Congo-Brazzaville. En effet, le 18 mars 1977, le président et chef de la révolution socialiste Marien Ngouabi est brutalement assassiné. Cet événement est l’occasion de brosser un portrait de l’Afrique où la petite histoire de Michel, avec son quotidien, ses soucis et ses obsessions d’enfant, rejoint la grande. Le tout dans la langue délicieuse, naïve et teintée d’humour de Mabanckou. // DM